CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Actualités éducatives > Naissance d’un réseau des "pédagogies radicales"

Naissance d’un réseau des "pédagogies radicales"

vendredi 17 août 2018, par classedu

"Les pédagogies radicales se situent entre autres dans la continuité de l’oeuvre de Paulo Freire. Elles regroupent les pédagogies : critiques, féministes, anti-racistes, décoloniales, queer, écopédagogie, anti-oppression, anti-discrimination…. Ces pédagogies visent à favoriser la justice globale – sociale et environnementale -. Elles ont pour objectif de lutter contre les inégalités sociales et les discriminations de toutes sortes : classisme, sexisme, racisme, LBGTIQphobies, handipohobies". Le réseau de pédagogies radicales se donne pour mission de faire circuler l’information entre les membres du réseau. Pour plus d’information sur ce réseau , contactez l’Iresmo.

Différence entre pédagogie inclusive et pédagogie anti-discrimination

La pédagogie inclusive : “Dans un idéal d’inclusion, il s’agit surtout de supprimer les phénomènes d’exclusion créés par l’école, en particulier l’échec scolaire, pour parvenir à une intégration de tous les élèves dans leur diversité.” (Def. E.Herbaut, 2011).

La pédagogie inclusive met davantage en avant la notion de diversité que d’égalité. Elle s’inscrit dans une vision libérale du monde. La diversité doit être tolérée et elle est même valorisée comme une source de richesse pour l’économie. (Voir par exemple : Neuro-diversité et entreprise : https://emploi.handicap.fr/art-neur... )

Type de problèmes pris en compte par la pédagogie inclusive :

- les élèves et les familles allophones

- l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap

- le harcèlement scolaire des élèves LGBT...

La pédagogie anti-discrimination présuppose une égalité traitement. Il y a discrimination lorsque l’égalité de traitement est rompue. La valeur qui est donc présupposée dans la pédagogie anti-discrimination n’est pas la diversité, mais l’égalité en droits. Certains auteurs ont pu opposer la lutte contre les discriminations et la lutte contre les inégalités sociales générées par les inégalités sociales économiques. Néanmoins, il est possible de noter qu’avec l’introduction du critère en 2016 de “discriminations en raison de la situation économique”, cette opposition est moins valable. La pédagogie anti-discrimination se penche sur l’analyse des différenciations entre élèves liés à des critères illégaux : sexe, situation économique, apparence de genre, handicap… Ces différences de traitement peuvent être effectuées par le personnel scolaire ou par d’autres élèves. La pédagogie anti-discrimination est conduite à prendre en compte des dimensions que ne prend pas en considération l’éducation inclusive comme par exemple les différenciations d’orientation entre filles et garçons. Ces filles et ces garçons peuvent être bien inclus dans le système scolaire, mais le problème, c’est l’existence d’orientation scolaire qui ne sont pas égalitaires et qui aboutissent à rompre le principe de mixité. On peut considérer qu’une filière d’orientation ou un emploi n’est pas mixte lorsqu’il y a moins de 35% de l’un ou de l’autre sexe.

En conclusion : Même si la pédagogie inclusive et la pédagogie anti-discrimination se recoupent, elles ne sont pas exactement équivalentes. La pédagogie inclusive se focalise sur les causes qui éloignent les élèves de l’école ou conduisent à l’échec scolaire. La pédagogie anti-discrimination se situe plus en lien avec des principes philosophiques : la lutte contre les différenciations qui rompent avec l’objectif philosophico-politique d’égalité.

Source :

https://iresmo.jimdo.com/2018/08/19...

A lire :

Alain Beitone et Estelle Hamdane, “ La lutte contre les discriminations certes, et les inégalités ? “, 2016 - https://www.democratisation-scolair...

Voir en ligne : Plus d’infos

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0