CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Amphi CLASSEDU > Organisateurs de la pratique et/ou de l’activité enseignante

Organisateurs de la pratique et/ou de l’activité enseignante

Isabelle Vinatier et Pierre Pastré

vendredi 16 mars 2018, par classedu

La notion d’organisateur a, depuis quelques années, pris de l’épaisseur dans le champ des recherches sur les pratiques enseignantes. On parle de manière spécifique aujourd’hui d’organisateurs de la pratique enseignante et d’organisateurs de l’activité enseignante. Mais, tout en ayant recours au même terme, il s’en faut que tous les chercheurs lui donnent le même sens, chaque occurrence renvoyant à un vaste champ de recherches diversifiées. Toutefois, à travers la variété de ses usages, cette notion témoigne de l’émergence, au sein d’orientations de recherches à la fois différentes et complémentaires, d’une intelligibilité nouvelle du processus enseignement-apprentissage. La pluralité convoquée ici écarte l’idée qu’il existerait un modèle unique qui puisse être appliqué à l’ensemble des variables et à leur articulation à différents niveaux hiérarchiques d’organisation du métier d’enseignant.

La notion d’organisateur est articulée à la notion de pratique, à celle d’activité, voire à celle de travail enseignant. Nous allons chercher dans un premier temps à comprendre le sens de cette articulation. Est-ce que les recherches orientées vers le repérage des organisateurs d’une pratique, d’une activité ou du travail enseignant portent chacune un éclairage spécifique sur le processus d’enseignement- apprentissage ? Une unité est-elle repérable ? Si non, quelles sont les différentes modalités d’usage de la notion d’organisateur que l’on peut repérer dans chacun de ces champs ? Peut-on penser alors une redistribution qui montre la valeur heuristique et le sens de cette notion ?

Organisateur, pratique, activité. Après avoir défini les trois termes nous en repérerons quelques modalités d’usage et conclurons sur leur portée dans le champ des recherches sur les pratiques enseignantes et celui de la formation des enseignants.

(...)

En première approximation, la notion d’organisateur, dérivée d’organe, désigne (cf. Le Grand Robert) le fait de « rendre apte à la vie », ce qui dote d’une structure ou d’une constitution déterminée, d’un mode de fonctionnement qui organise les parties d’un ensemble. C’est aussi ce qui prépare une action ou une suite d’actions pour qu’elles se déroulent dans les conditions les meilleures, les plus efficaces. Partir à la recherche des organisateurs de la pratique, de l’activité ou du travail enseignant, c’est donc faire l’hypothèse qu’au-delà de la grande variabilité de ce qui peut être observé dans les classes, où interagissent enseignants et élèves, que ce soit pour un même professionnel ou pour plusieurs dans la conduite d’une même séance de classe, on peut repérer une variété de modes d’organisation. Ces modes peuvent se situer à différents niveaux hiérarchiques qu’identifient différentes recherches. L’enjeu est de taille : admettre que la pratique, l’activité, le travail enseignant relèvent d’organisateurs, oblige à chercher à expliquer et comprendre à la fois la variabilité et la stabilité des processus d’enseignement-apprentissage autrement qu’à partir de rapports de détermination.

Voir en ligne : Texte en ligne

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0