CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Communication pédagogique, gestion de classe > Gestion de la traces écrites à l’école primaire

Gestion de la traces écrites à l’école primaire

vendredi 2 juin 2017, par classedu

Le cahier de brouillon C’est un cahier où l’on s’exerce, où les erreurs sont reconnues comme constructives. C’est un outil individuel de tâtonnement, de recherche libre. En mathématiques, Roland Charnay explique que le statut du brouillon n’existe pas dans les classes. Les élèves ont un cahier de brouillon, mais en fait c’est un cahier de répétition générale avant d’écrire dans le cahier du jour. Le cahier de brouillon doit être aussi propre que le cahier définitif !!! Traditionnellement, il peut être jeté lorsqu’il est plein. Alors que le cahier du jour est régulièrement communiqué aux parents pour être signé. On sait que les enquêtes internationales montrent que les Français de 15 ans préfèrent ne rien répondre, plutôt que d’OSER. Le brouillon est le lieu où il faut OSER.

Le cahier du jour C’est certainement celui qui jouit avec le cahier d’évaluations de la plus grande considération. C’est sans doute la raison pour laquelle il contient très souvent des exercices de français et de mathématiques et qu’il est corrigé régulièrement. Il doit ne comporter aucune erreur non corrigée. C’est au cahier du jour que les maîtres et les élèves accordent le plus de soin, c’est lui qui véhicule une certaine image de la classe, vers l’extérieur, en l’occurrence les parents. Il témoigne du travail collectif et quotidien de la classe. On veillera à sa régularité… journalière.

Le cahier d’évaluation (ou de contrôle) Quelle que soit son appellation, il semble bien que l’utilisation en soit la même : il sert à évaluer les connaissances, les réussites, les échecs ponctuels. Certains élèves ne s’y trompent pas en disant : « Il sert à avoir des notes, afin de savoir si l’on peut passer en sixième ! ». Ce cahier contient les évaluations qui renseignent le livret de compétences. La photocopie règne toute puissante dans le cahier d’évaluation.

Le cahier de textes, agenda ou cahier de devoirs Il s’agit de planifier les petites tâches à accomplir à la maison, essentiellement orales, qui ne devraient pas aller au-delà d’une page à lire, d’un poème à apprendre, d’un dessin à faire. Cet outil est important, car il prépare les enfants à l’utilisation du cahier de textes au collège. L’élève doit s’habituer à organiser et prévoir son travail sur une semaine. Ce cahier doit être tenu, bien écrit, car c’est un support privilégié de dialogue avec les parents. Il faut donc accorder un soin particulier lorsque nous donnons ces informations : bien avant la sonnerie, en photocopie (au CP) et en vérifiant qu’il n’y a pas d’erreur dans la copie .

Les cahiers d’histoire, de géographie, de sciences, de technologie Les élèves y écrivent quelques résumés, y collent des documents. Il faut attendre de ces cahiers ou de ces classeurs, qu’ils fassent clairement apparaître les thèmes d’étude, les documents sur lesquels on a travaillé (graphique, tableau à double entrée, frise chronologique, expérience rela tée et dessinée…). Les élèves ont également à y noter leurs observations et leurs conclusions, ce qui contribue à améliorer la maîtrise de l’écrit. Ils peuvent être communiqués aux parents pour information et dialogue avec leur enfant.

Faut-il les corriger ? Tout dépend de la trace écrite et de son objectif. Si c’est un résumé, une production d’écrits, des réponses à un questionnaire, oui, il est nécessaire de le faire.

Si c’est un écrit personnel qui raconte, décrit une expérience, émet des hypothèses, dans ce cas, il a le statut du carnet de lecture. Il n’est donc pas nécessaire de le corriger, mais on peut l’identifier en le signalant par une page de couleur. Une information sera donnée aux parents en début d’année, pour positionner son statut.

L’idéal serait d’en faire un cahier de cycle, qui favoriserait la construction de repères solides en adéquation avec les programmations de cycles élaborées par les équipes d’enseignants.

Les cahiers de poésies, de chants, de littérature, les lexiques, les cahiers de règles ou cahiers outils Ils peuvent avoir la même utilisation, à savoir être transmis de classe en classe. Ils traversent la scolarité de l’élève. On passera des photocopies (début CP) à une alternance (CP/CE1) puis à une copie intégrale au cycle 3. Pour les cahiers de règles, pourquoi ne pas réserver cinq minutes pour mémoriser en classe ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0