CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner les mathématiques, les sciences > La découverte du monde au cycle 2

La découverte du monde au cycle 2

vendredi 15 septembre 2017, par classedu

- L’espace : À l’école maternelle, l’élève a pris conscience de l’espace familier qui l’entoure. Au cours des apprentissages fondamentaux, il apprend à le représenter (en relation avec le dessin). Il découvre d’autres espaces de plus en plus lointains, de la ville ou de la campagne voisine jusqu’à des paysages plus inhabituels pour lui.
-  La temporalité : À cet âge, il ne s’agit pas encore de faire de l’histoire. Dans la continuité de l’exploration des diverses manifestations de la temporalité entamée en maternelle, les élèves continuent à se doter des instruments leur permettant de structurer le temps et de mesurer les durées. La prise de conscience de réalités ou d’événements du passé et du temps plus ou moins grand qui nous en sépare constitue l’autre pôle de ces activités. Le maître prend soin de prendre des exemples locaux et régionaux qui permettent une approche concrète et fournissent les éléments d’une culture nécessaire à la compréhension de l’environnement de l’élève.
-  La matière : Il s’agit, au cycle des apprentissages fondamentaux, de poursuivre la construction de la notion de matière rapidement abordée à l’école maternelle. La permanence de la matière dans la diversité de ses états est, pour l’élève, une caractéristique qu’il accepte dans certains cas particuliers, mais qui ne constitue pas encore une propriété générale. En étendant le champ dans lequel s’exercent ses expériences, on lui fournit les conditions pour que s’élargisse sa compréhension de la conservation de la matière. Cette construction se poursuit au cycle 3 en faisant intervenir plus systématiquement une observation des états gazeux.

- Le monde du vivant : Comme à l’école maternelle, l’élève observe des manifestations de la vie, sur lui-même, sur les animaux et sur les végétaux. Au cycle des apprentissages fondamentaux, il identifie avec plus de précision des caractéristiques communes du vivant. La découverte de la diversité des êtres vivants et de leurs milieux de vie invite à chercher des critères qui permettent de les classer sommairement, afin de parvenir à une première approche de la classification scientifique. L’éducation à l’environnement, abordée à cette occasion, sera conduite d’une manière plus systématique au cycle des approfondissements.

- Les objets et les matériaux : L’élève est conduit à une première réflexion sur les objets et les matériaux au travers d’activités permettant leur observation, leur utilisation et mettant en jeu des constructions guidées par le maître. Quelques réalisations techniques élémentaires permettent d’acquérir des compétences spécifiques et des connaissances dans des domaines variés laissés au choix des enseignants. La découverte de quelques objets et de leurs usages peut être reliée à la réalisation de maquettes et de constructions : c’est l’occasion d’une meilleure distinction entre les sources d’énergie et entre les fonctions d’un appareil, d’approcher les caractéristiques et les usages d’un axe, d’une manivelle… C’est également l’occasion d’effectuer des mesures de longueur, de masse, de contenance et de durée, en relation avec les objectifs du programme de mathématiques. Les élèves doivent à la fois savoir utiliser l’instrument adéquat (règle, double décimètre, balance, verre gradué, minuteur…) mais également exprimer le résultat de leur mesure dans l’unité appropriée.

- Les technologies de l’information et de la communication : L’expérimentation directe, réalisée par les élèves, est à la base de la démarche mise en œuvre dans la rubrique « Découvrir le monde » du programme. Dans cette perspective, l’observation du réel et l’action sur celui-ci ont la priorité sur le recours au virtuel. Cette considération n’est pas contradictoire avec l’importance du recours aux technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le cadre de la recherche documentaire, que ce soit pour la consultation de documents qui viennent compléter l’observation directe ou de références qui permettent la confrontation des résultats de l’expérience au savoir établi. Les TIC interviennent également dans la présentation des résultats obtenus, collectifs ou individuels, jusqu’à la mise en ligne éventuelle de certains d’entre eux sur Internet et à la communication entre classes ou écoles.

- Compétences qu’il convient d’acquérir :
- utilisation raisonnée d’un ordinateur et de quelques logiciels (traitement de texte, tableur, navigateur, logiciel de messagerie, logiciels spécifiques à l’école primaire) ;
- approche des principales fonctions des micro-ordinateurs (entrée, traitement, sortie, mémorisation de l’information, communication) ;
- les compétences, connaissances et savoir-faire cités dans le Brevet informatique et Internet (B2i) font partie du programme :
- maîtriser les premières bases de la technologie informatique et avoir une approche des principales fonctions d’un ordinateur,
- adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils informatiques,
- produire, créer, modifier et exploiter un document à l’aide d’un logiciel de traitement de textes,
- chercher, se documenter au moyen d’un produit multimédia (cédérom, dévédérom, site Internet, base de données),
- communiquer au moyen d’une messagerie électronique.

Voir en ligne : Compétences et commentaires supplémentaires

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0