CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner le français, la langue, la grammaire > Enseigner les constructions du verbe et le lexique verbal

Enseigner les constructions du verbe et le lexique verbal

jeudi 14 septembre 2017, par classedu

- Rappel des objectifs : Les élèves comprennent l’organisation de base du groupe verbal, en verbe et groupe nominal complément ou attribut. Ils reconnaissent et identifient dans des contextes linguistiques simples, les principaux compléments du verbe : complément d’objet construit directement, construit avec une préposition ; construction à 1 ou 2 compléments. Dans des contextes simples, ils distinguent entre des compléments de verbe (ou essentiels) et des compléments de phrase (ou inessentiels, ou circonstanciels).

- Ce que le maître doit savoir : C’est la construction du verbe qui organise le groupe verbal. Le groupe verbal comporte toujours un verbe, qui peut être seul, il vit, ou accompagné d’un attribut ou d’un ou des compléments. a) La construction attributive : elle concerne le verbe être ou les verbes d’état : paraître, sembler, devenir etc. ; l’attribut peut être un adjectif il est beau ou un nom il va devenir facteur ; l’attribut s’accorde avec le sujet : elle est belle ; le complément peut également avoir un attribut : il croit Pierre fatigué ; b) la construction intransitive : le verbe n’a pas de compléments il parle ; c) La construction transitive : le verbe a un ou plusieurs compléments. La construction est
- transitive directe : le complément est directement relié au verbe il lit un livre ; dans ce cas, il s’agit d’un complément d’objet direct ;
- transitive indirecte : le complément est introduit par une préposition il va à Paris ; il s’agit alors d’un complément d’objet indirect ;
- construction à deux compléments (en général un direct, un indirect) : il m’a parlé de son voyage à Rio., voire à trois compléments : je te l’échange contre ta montre. Le complément de verbe se place après le verbe, sauf s’il s’agit d’un pronom il voit la voiture, il la voit ; il va à Paris, il y va, il prête sa montre à son frère, il la lui prête ; dans la relative, le pronom complément introduit la proposition le livre que Pierre lit est intéressant. Les verbes transitifs, directs ou indirects, peuvent le plus souvent être employés seuls il lit. Certains verbes transitifs en revanche ne peuvent se passer de leur complément : sans le complément d’objet, la phrase est incomplète il a rempli. Le sens des verbes est directement dépendant de leur construction : il joue, il joue d’un instrument, il se joue de vous, il joue aux cartes, il joue au tiercé, il se joue du danger etc., il boit, il boit de l’eau.

- Éléments pour une programmation des activités

- Cycle II :

L’élève emploie spontanément et comprend aisément des constructions verbales simples (intransitives, transitives directes ou indirectes, y compris à deux compléments). On peut lui demander d’expanser une construction verbale avec des compléments de phrase. Il n’a pas catégorisé ces différents phénomènes et ne sait pas les nommer.

- Cycle III :

- En CE2 Au fur et à mesure où l’élève apprend à reconnaître le verbe et à construire sa relation au sujet, il apprend aussi à observer les suites du verbe et commence à les classer (construction directe et construction indirecte) : observation des différentes prépositions ; sensibilisation aux variations de sens du verbe selon sa construction.
- En CM1 On introduit la distinction entre compléments de verbe et compléments de phrases (en jouant sur la possibilité ou non de l’effacement du complément). La révision de textes permet de prendre conscience de l’importance de cette distinction : il y a des choses qu’on ne peut pas supprimer dans la phrase, même quand on veut la simplifier ; à l’inverse, on peut préciser sa pensée en introduisant un ou des compléments de phrases. On développe l’observation des constructions verbales dans des textes abondants ; on peut utiliser la préposition comme critère de classification en rapprochant les verbes construits avec de, avec à, etc., en étudiant les verbes qui admettent plusieurs constructions directe et indirectes. On analyse chaque fois nuances de sens induites.
- En CM2 On poursuit le travail engagé au CM1. On fait la différence entre complément direct et indirect qui sera importante au collège pour marquer l’accord du participe passé avec avoir et dans les verbes pronominaux. Il faut donc dès l’école primaire sensibiliser les élèves à cette distinction. On systématise le travail sur les constructions du verbe, en particulier indirectes.

Voir en ligne : Source et complément

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0