CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner le français, la langue, la grammaire > Lire et interpréter l’image dans les livres

Lire et interpréter l’image dans les livres

dimanche 10 septembre 2017, par classedu

De nombreux livres de la liste nationale proposent des illustrations aux côtés des textes, d’autres (les bandes dessinées) sont des récits en images. L’illustration est un aspect essentiel de la proposition éditoriale dont elle est inséparable. Elle participe largement, aux côtés de la mise en texte, à la proposition d’interprétation que l’éditeur donne de l’œuvre. Dans l’album ou la bande dessinée, elle joue souvent un rôle encore plus décisif que le texte. C’est donc bien l’ensemble texte/images qui, le plus souvent, doit être compris et interprété. On pourra, à cet égard, s’inspirer du travail qui se fait traditionnellement sur l’album à l’école maternelle, c’est-à-dire à un âge où l’enfant ne sait pas encore lire. On peut se reporter au programme et aux documents d’application du champ disciplinaire « Arts visuels » pour aborder les illustrations des œuvres lues. Il convient de découvrir les relations de l’image et du texte en prenant conscience des diverses modalités de cette relation dans la construction du sens de l’œuvre : effets de redondance, complémentarité, juxtaposition, récits parallèles, divergence, etc. Ainsi, la comparaison de plusieurs illustrations d’un même texte dans des éditions d’époques différentes peut mettre en évidence comment les choix iconographiques influent sur le sens du texte, comment l’image, tout autant que le texte, mais par d’autres codes et effets, participe au travail d’élaboration de la signification. On sera toutefois attentif à ne pas enfermer les élèves dans une explication inutilement formaliste. Il ne s’agit pas, à l’école primaire, de mémoriser les catégories de la sémiotique de l’image, mais, simplement, de s’en approprier la signification et d’en éprouver les effets. Comme chaque fois que l’on travaille les images — dont on sait combien elles saturent l’univers quotidien de l’enfant —, il ne faut jamais manquer de donner aux élèves la possibilité d’un regard critique sur les propositions faites par l’éditeur qui, dans certains cas, peuvent avoir des effets négatifs sur le développement de l’imaginaire...

Voir en ligne : Source et complément

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0