CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Amphi CLASSEDU > Conceptions de l’apprentissage > Les intelligences multiples par Gardner

Les intelligences multiples par Gardner

vendredi 24 juin 2005, par classedu (Date de rédaction antérieure : 2005).

- UN POINT DE VUE :

- Cette théorie des intelligences multiples est consécutive aux travaux de recherches effectués par Howard Gardner en 1996.
- Suite à ces recherches , les modes d’accès à l’apprentissage qui étaient traditionnellement au nombre de trois (l’ouïe, la vue et le toucher) se sont multipliés. Gardner à observé et étudié 8 types d’intelligence dont on peut tenir compte dans la transmission de connaissances.
- Selon Gardner, une intelligence n’est pas un talent, il s’agit d’un mode d’accès privilégié à l’information, une clé qui ouvre la porte de la connaissance.
- La plupart des individus possèdent ces différents types d’intelligence, mais à des degrés divers, allant d’un type dominant à des types latents. L’hérédité mais aussi et surtout l’éducation influent sur les types d’intelligence qui prédomineront chez une personne. Un individu naturellement doué dans un domaine peut, par ses expériences, acquérir un ou plusieurs types d’intelligence secondaires.

- ALORS. COMMENT UTILISER LES INTELLIGENCES MULTIPLES EN PÉDAGOGIE ?

D’après Gardner, c’est aussi parce que l’on est doté d’un type d’intelligence donné qu’on choisit généralement une profession ou une activité en lien avec ce type d’intelligence ! Nous n’utilisons en général que trois ou quatre de nos intelligences dans notre vie quotidienne. Notre cerveau peut s’adapter et développer des intelligences latentes. Sachant cela, on peut adapter notre enseignement aux différents types d’intelligence. On peut proposer des stratégies d’apprentissages faisant appel aux intelligences dominantes d’un individu et s’assurer ainsi de grandes chances de réussite. On peut aussi volontairement faire appel à des stratégies contraires et décider ainsi de renforcer certaines intelligences latentes et rééquilibrer les intelligences d’un individu afin de lui permettre de devenir un meilleur apprenant. L’intelligence devient quelque chose qui s’enseigne. Exemples : On peut accroître la capacité de mémorisation de certains élèves à l’intelligence « logique/mathématique » à l’aide d’organigrammes permettant de développer des modèles logiques applicables aux éléments à mémoriser. On peut enseigner des trucs mnémotechniques basés sur le rythme à des élèves à l’intelligence dite « musicale ». On peut donner aux personnes qui n’aiment pas travailler autrement qu’en équipe (intelligence interpersonnelle) des moyens de se débrouiller seules et développer ainsi leur « intelligence intrapersonnelle ». Et inversement, on peut enseigner aux individus qui préfèrent travailler seuls des techniques pour rendre le travail en équipe plus facile et agréable.

- LES INTELLIGENCES EN QUESTION :

- Verbale/linguistique : capacité d’employer le langage oral et écrit de façon claire et efficace l’élève est sensible à la forme de communication et à la signification des mots, il aime lire et porte une grande attention au langage parlé et écrit. Il communique clairement. Sa mémoire est stimulée par les mots et les phrases bien construites.

- Logique/mathématique : capacité d’utiliser les Nombres de façon efficace et de raisonner logique—ment. L’élève recherche des liens logiques entre les idées et les concepts. Il a besoin de formuler une hypothèses et de la soutenir par une énumération d’exemples. Il catégorise et classifie. Il utilise la déduction et L’abstraction.

- Visuelle/spatiale : capacité à percevoir l’espace Visuellement avec une grande exactitude et d’agir Conformément à cette perception. L’élève est sensible aux représentations visuelles. Il Transpose les idées en images mentales. Il comprend Et mémorise mieux en voyant les objets, les images et Les représentations graphiques. Il a besoin d’utiliser Son imagination pour apprendre.

- Kinesthésique/corporelle : capacité de s’exprimer A l’aide de son corps. L’élève s’épanouit en éducation physique, en danse, En théâtre... Il apprend bien en utilisant son corps et Par le toucher. Il a besoin de manipuler, il s’exprime Bien avec ses makis et par le mouvement. Apprentissages et mémoire sont stimulés par l’utilisation de son corps.

- Intrapersonnelle : capacité de se connaître soi Même et de fonder son comportement sur cette Connaissance. L’élève a besoin de réfléchir longuement. Il n’aime Pas être dérangé quand il réfléchit. Il perçoit bien ses émotions et ses besoins en termes d’apprentissage. Il est fort en métacognition et en abstraction. Il se Concentre facilement quand il est seul.

- Interpersonnelle : capacité de percevoir et d’établir des distinctions entre les humeurs, les intentions, les motivations et les sentiments d’autrui. L’élève est sensible aux réactions et aux besoins des Autres. Il trouve agréable et facile d’apprendre avec Les autres. Il utilise les idées des autres comme tremplin à ses propres découvertes. Il facilite les relations. Il utilise l’humour de façon appropriée pour désamorcer les conflits.

- Musicale/rythmique : capacité de percevoir, de Différencier, d’exprimer et de transposer des notions musicales. L’élève est sensible à la mélodie et au rythme. Sa compréhension et sa mémoire sont stimulées par la musique. Il aime et comprend la musique, il utilise rythme et mélodie pour apprendre.

- Naturaliste : capacité de différencier les êtres vivants et sensibilité aux caractéristiques du monde environnant. L’élève observe beaucoup et perçoit des détails, des Changements dans son environnement physique ? Cette Grande capacité d’observation lui permet de se rappeler de détails et de nuances. Il est sensible aux sons et aux éléments physiques de son environnement. Il s’intéresse souvent à la nature.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0