CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Actualités éducatives > Les 40 recommandations du CNNum pour bâtir une école créative et juste dans un (...)

JULES FERRY 3.0 Bâtir une école créative et juste dans un monde numérique

Les 40 recommandations du CNNum pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique

samedi 11 octobre 2014, par classedu

"Avec ce rapport, l’ambition du Conseil est de décrire cette vision de l’école d’un monde numérique en devenir, affrontant l’épreuve d’une société en pleine mutation, et de proposer des « chemins praticables » pour y parvenir. Les recommandations qu’il porte ont été pensées comme des pistes d’actions de court et de moyen termes pour redonner du sens à l’Ecole dans la transition numérique. Voté à l’unanimité, le rapport du CNNum avance plusieurs pistes pour bâtir ensemble “l’école créative et juste du 21e siècle”, autour de deux grands axes : Que faut-il enseigner et comment dans l’école de la société numérique ? et Comment redessiner un tissu éducatif ?"

1 - Enseigner l’informatique : une exigence

- Recommandation 1 : Enseigner l’informatique avec une démarche ciblée et adaptée dans chaque cycle • Enseigner à l’école primaire, les rudiments de la pensée informatique en mode connecté ou pas, en s’appuyant dans une première phase sur le temps périscolaire • Enseigner l’informatique au collège, en introduisant dans une première phase une année centrée autour de l’apprentissage de la programmation en collège sur le temps alloué à la technologie. • Enseigner l’informatique à tous les élèves de toutes les filières du lycée, en commençant par généraliser rapidement l’option ISN à tous les lycées et toutes les filières.
- Recommandation 2 : Former en deux temps un corps d’enseignants d’informatique compétents • Dans une phase transitoire, pour enseigner l’informatique au collège et lycée, il faut s’appuyer sur les professeurs déjà en poste et explorer d’autres enseignants potentiels comme les chercheurs et ingénieurs informaticiens ou les enseignants de l’éducation populaire. • Développer le recrutement d’enseignants d’informatique compétents c’est-à-dire de niveau master en informatique.
- Recommandation 3 : Contribuer à la transformation de l’enseignement • Accorder dans l’enseignement de l’informatique une place centrale aux projets en groupe et favoriser dans ce cadre les projets en collaboration avec d’autres disciplines que l’informatique. • Etablir des indicateurs des progrès comme le pourcentage des élèves quittant le système avec un niveau « suffisant » en informatique. • Observer les pratiques pour les faire progresser voire percoler vers d’autres disciplines.

2 – Installer la littératie de l’âge numérique

- Recommandation 4 : Enseigner, vraiment, les référentiels de littératie numérique • Inciter chaque enseignant à intégrer dans sa discipline des éléments du référentiel de littératie numérique. • Organiser l’apprentissage de la littératie numérique de façon à garantir l’égalité de tous les élèves. Valoriser les modes d’accompagnement par les enseignants et de collaboration entre élèves qui œuvrent dans ce sens. • Désigner dans chaque établissement un référent coordinateur de la littératie numérique (enseignant documentaliste, directeur…). Celui-ci sera en charge de la délivrance du B2i en fonction des retours que les différents enseignants feront des compétences acquises par les élèves dans cet enseignement réparti.
- Recommandation 5 : Permettre aux élèves de décrypter le monde numérique en évolution • Former les enseignants, notamment les enseignants-documentalistes, dans le cadre des ESPE, mais aussi au titre de la formation continue, aux grands enjeux sociétaux du numérique • Utiliser les méthodes coopératives et le travail en ligne pour la formation continue des équipes pédagogiques en matière de littératie numérique • Inscrire dans les programmes et les cours de la plupart des disciplines un module dédié à ces mêmes questions
- Recommandation 6 : Créer un cadre scolaire favorable à la production et la coproduction, en mode ouvert sur l’extérieur de la classe • Prévoir au moins un projet coopératif appuyé sur des outils numériques par classe et par année • Les équipes pédagogiques doivent être encouragés à associer à leurs projets pédagogiques des acteurs extérieurs à l’école (une entreprise, une association, des enseignants/chercheurs). • Les chefs d’établissement ont la responsabilité d’accompagner de tels projets, d’identifier et de pérenniser ces collaborations. • Favoriser les situations pédagogiques dans lesquelles les élèves sont à l’initiative et s’adressent à l’extérieur de l’école à partir de leur travail coopératif
- Recommandation 7 : Apprendre et permettre aux élèves de publier (au sens de rendre public sur le Web) et diffuser • Encourager et systématiser les expériences de publication dans les établissements notamment autour de sites Web, de blogs, de réseaux sociaux pérennes, d’ENT… • Former les élèves à l’usage des licences ouvertes (de type Creative Commons) et aux décisions éditoriales qu’elles impliquent (ré-utilisation, partage, circulation) et en regard à réfléchir aux usages de documents sous régime de propriété exclusive.
- Recommandation 8 : Développer l’utilisation de ressources éducatives « en commun » • Former les équipes pédagogiques, notamment dans le cadre des ESPE, mais aussi au titre de la formation continue, à l’usage et l’enrichissement des biens communs de la connaissance. • Inscrire dans la partie « ressources pédagogiques » de chaque ENT l’ensemble des espaces contributifs en biens communs, des ressources éducatives libres et des outils associés, pour qu’elles soient plus aisément à la disposition des équipes pédagogiques
- Recommandation 9 : S’engager au sein de l’Union Européenne pour rapprocher le référentiel de littératie numérique français de ceux des autres pays européens, dans la perspective de disposer d’un cadre harmonisé.
- Recommandation 10 : Encourager des possibilités de développer de nouvelles cultures d’apprentissage • introduire dans la formation des équipes pédagogiques en ESPE une initiation aux nouvelles pratiques pédagogiques enrichies du numérique, en mettant l’accent sur les possibilités de mobilisation pour les apprenants les plus fragiles • introduire dans les épreuves d’admission de CAPES, CAPET et CAPEPS la possibilité pour le candidat de défendre des projets pédagogiques appuyés sur ces méthodologies contributives • fournir aux équipes pédagogiques, via un dispositif en ligne de partage, un accès documenté aux expériences, aux méthodologies et aux outils leur permettant d’introduire ces méthodologies dans leur enseignement.
- Recommandation 11 : Evaluer autrement l’enseignement • Valoriser dans le cadre des dispositifs d’évaluation des équipes pédagogiques l’utilisation du numérique par les enseignants, notamment le développement de ressources éducatives ouvertes, la mise en place de projets autour du numérique interdisciplinaires et/ou en collaboration avec des partenaires extérieurs • Simplifier la publication et faciliter les échanges sur les sites de partage d’expérience (ex : Expérithèque65)
- Recommandation 12 : Adapter matériellement la classe au mode projet • Tout nouvel équipement de salle de classe doit être pensé sur un format modulable, permettant à l’enseignant d’adapter l’organisation spatiale de sa classe à son projet pédagogique.
- Recommandations 13 : Ouvrir des espaces de travail collaboratifs • Ouvrir un espace de travail collaboratif (coworking space) dans l’école, à usage interne et externe • Simplifier administrativement, systématiser la présence d’un gardien complémentaire lorsque cela est nécessaire, pour l’accueil hors temps scolaire : o des structures associatives en général, d’éducation populaire à la culture scientifique et technique, à la littératie numérique en particulier, Expérithèque, bibliothèque des expérimentations pédagogiques http://eduscol.education.fr/experit...

o des acteurs de la médiation numérique susceptibles d’accompagner des publics en difficulté dans leurs usages numériques • Financer le cas échéant un animateur ou médiateur numérique

3 - Oser le bac Humanités Numériques

- Recommandation 14 : Expérimenter rapidement le Bac HN, puis décider de son extension sur la base d’une évaluation publique et transparente • Commencer rapidement par la seule classe Terminale en délivrant un « double bac » (L ou ES + HN, selon l’origine des élèves en 1ère), puis étendre à la Première • Pour faciliter ce « double Bac » tout en reconnaissant le caractère différent de la pédagogie du Bac HN, augmenter le poids des « projets » dans la note du Bac (en prolongeant l’exemple positif du TPE en 1ère) • Négocier d’avance des accords avec certaines Prépas, Ecoles et Universités pour être certains que le Bac HN y sera considéré comme une filière d’entrée légitime. • Evaluer les résultats en temps réel et les rendre publics afin d’assurer des boucles de rétroactions • Donner dans cette évaluation, la parole aux élèves et aux établissement d’enseignement supérieur
- Recommandation 15 : Encourager l’expérimentation du Bac HN à distance • Avec le concours du Cned ainsi, pourquoi pas, que d’entreprises spécialisées dans l’enseignement à distance et collaboratif. • Offrir à terme à tous les élèves la possibilité de s’inscrire, à distance, au bac HN en plus de la filière de leur choix et de bénéficier ainsi d’un double bac. • Délivrer un diplôme à caractère national reconnu par tous...

Voir en ligne : Suite des recommandations

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0