CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

La pédagogie active

mardi 26 juin 2007, par classedu

- La pédagogie active a pour objectif de rendre l’apprenant acteur de ses apprentissages. L’objectif est que l’apprenant construise ses savoirs à travers des situations de recherche.

- Historiquement, la pédagogie active se réfère à Adolphe Ferrière qui, au début du XXe siècle, a été parmi les premiers à utiliser l’appellation "école active" dans ses publications. Cette école active est une des bases du courant d’éducation nouvelle.

- Des pédagogues comme Freinet ont défendu une pédagogie autre que celle de la transmission. Aujourd’hui, on classe sous l’expression méthodes actives toutes les méthodes qui impliquent réellement l’élève par des exercices ou des mises en situation. Ce classement est abusif si l’élève n’est pas apprenant, si la situation ne lui permet pas de mobiliser des connaissances et compétences qu’il va par lui-même construire, parce que la situation didactique l’y incite. Parce qu’il va tâtonner, tester, faire des hypothèses, re-tester, re-tâtonner, proposer et confronter des solutions.. et non recevoir le savoir comme un "réceptacle". Les acquisitions de savoirs et savoir-faire ne se font pas par l’étude mais bien plus par l’expérience, l’expérimentation.

P.-S.

Freinet écrivait en 1964 dans ses invariants pédagogiques :

« La voie normale de l’acquisition n’est nullement l’observation, l’explication et la démonstration, processus essentiel de l’Ecole, mais le tâtonnement expérimental, démarche naturelle et universelle ».

« Les acquisitions ne se font pas comme l’on croit parfois, par l’étude des règles et des lois, mais par l’expérience. Étudier d’abord ces règles et ces lois, en français, en art, en mathématiques, en sciences, c’est placer la charrue devant les bœufs. »

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0