CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner le français, la langue, la grammaire > QUELQUES PISTES DE TRAVAIL en PRODUCTION D’ECRITS

QUELQUES PISTES DE TRAVAIL en PRODUCTION D’ECRITS

mardi 5 juillet 2011, par classedu

LES ACTIVITES COURTES RITUALISEES

1.1 Objectif

Développer des compétences de scripteur à travers un dispositif structuré, précis, explicite et répétitif qui les aide à mieux comprendre les objectifs visés et ce qu’ils sont censés apprendre. Cela devrait permettre la construction de procédures efficaces, en ne négligeant pas le recours systématique à la phase « meta » qui permet à l’élève d’expliciter le « comment if a procédé ». Ce travail, difficile au départ pour déjeunes élèves, se doit d’être fortement accompagné par le maître qui « met des mots » sur les actions,

1.2 Durée 10 à 15’ quotidiennement

1.3 Productions possibles

Une phrase ou 2 : dictons, charades, devinettes, etc....

Les productions pourront être rassemblées dans un journal de vie, cahier de bord collectif de la classe.

1.4 Modalités de production

Dictée à l’adulte, écriture individuelle/ collective à partir d’une structure donnée et en utilisant les référents.

Ce travail peut s’effectuer durant le temps de rituels. C’est la régularité et la fréquence de l’activité qui permettront la mise en place de compétences stabilisées.

1.5 Déroulement possible (sur 2 séances)

Tl : Mise en évidence de la structure de ce texte.

T2 : Mise en place des points d’appui nécessaires à la production d’écrit. Recontextualisation de ces points d’appui dans la structure proposée.

T3 : Production du texte en s’appuyant sur les différentes aides proposées.

T4 : Lecture du texte à haute voix en situation de communication.

1.6 Situations de départ possibles (quelques exemples dans les fichiers annexes) : dictons, proverbes, slogans, haïkus, animal du jour : création d’animaux fantastiques avec phrases les caractérisant, image du jour : images mystères avec phrases les caractérisant/ images insolites, mot du jour (en lien avec l’étude d’un phonème) : recontextualisation dans une phrase, brève comptine créée à partir des mots contenant le phonème étudié, formules magiques, doléances, souhaits, charades, rébus, devinettes, légende d’une image, titre d’un livre, le menu du déjeuner, du petit déjeuner, la liste du matériel nécessaire à une activité, ...

LES ACTIVITES DE DUREE MOYENNE

A la manière de ...

2.1 Objectif

Initier les élèves à l’écriture autonome de textes dont tous les éléments constitutifs ont été évoqués et organisés au préalable. Ces activités s’effectueront à partir de textes structurés afin de faciliter l’appropriation et le réinvestissement de procédures efficientes, (quelques exemples dans les fichiers annexes).

2.2 Durée 45 à 50" au moins deux fois par semaine. Réalisation d’un module d’au moins 4 voire 5 séances.

2.3 Productions possibles Comptines, poèmes, pastiches, règles du jeu,.....

2.4 Modalités de production Dictée à l’adulte, écriture individuelle/ collective.

2.5 Déroulement possible (sur 5 séances)

Objectif : Mettre en place le texte d’appui. Mettre en évidence la structure de ce texte. Après un temps de préparation, de mise en situation (construction d’un univers de référence) par : création d’un effet de surprise (sac avec objet mystérieux, ...), identification du support d’écrit, interprétation éventuelle des illustrations,
- Découverte du texte
- Mise en évidence de la structure (selon support d’écrit choisi) -> Appropriation de la structure (puzzle de lecture, textes à trous, ...)
- Référents mis en place : texte d’appui, structure

S2 : Obj : Mettre en place les points d’appui nécessaires « la production d’écrit. Les recontextualiser dans la structure proposée.

Rappel de SI en utilisant les référents mis en place en SI Planification : recherche de mots, élaboration de points d’appui Mise en mots : élaboration de différentes productions (oralement) à partir des points d’appui. Référents mis en place (en plus de ceux de SI) : points d’appui sous la forme de mots ou de groupes de mots. S3 : en groupes/ Individuel Obj : Produire le texte en s’appuyant sur les différentes aides proposées.

Production du texte en ateliers. Regroupement des élèves selon leurs compétences.

Variables didactiques : Supports fournis Degré d’étayage du maître

S4 : individuel Obj : Ecrire le texte de la classe. Ecriture d’un texte rassemblant l’ensemble des productions. S5 : Collectif Obj : Lire, s’approprier le texte de la classe. Lecture.

Exercices variés de repérage dans le texte, d’identification de mots, de groupes de mots.

LES ACTIVITES D’ECRITURE LONGUE AU CYCLE 2 (document fourni par Marie Cazalas PEMF )

Objectifs généraux

Valoriser le monde intérieur de l’enfant Lui donner sa place dans une communauté de pensées Lui permettre d’exprimer sa singularité et de rencontrer celle des autres Modifier ses représentations de l’acte d’écrire S’initier à une production textuelle personnelle.

2. Démarche Mettre l’élève en situation d’écrire pour lire aux autres. Donner une consigne d’écriture précise mais assez ouverte. Valoriser l’écoute. Valoriser les interactions verbales (critiques constructives, analyse de ce qui est pertinent, repérage des détournements , similitudes , oppositions ). Balayer les angoisses orthographiques. Faire les retours par rapport au cadre, en gardant en éveil sa sensibilité et sa faculté d’étonnement

3, Le temps Court au départ (2 , 3 minutes d’écriture ) un peu plus long par la suite (15mn). Mais jamais trop long car il ne vaut mieux pas différer la lecture . La durée d’écriture est donnée aux élèves. Le facteur temps est capital, il oblige à produire.

4. La consigne La contrainte d’écriture : simple ,dosée et réexpliquée. Par étapes c’est plus facile. Toujours rappeler qu’il n’y a pas de jugement de valeur. L’essentiel c’est d’oser écrire.

5, Les outils Des feuilles libres + un cahier personnel regroupant les textes, enrichissable , décorable Des textes référents pour le maître, à montrer, à lire lui-même. Rien ne doit être pesant pour l’enfant surtout en difficulté. Pensez à l’effort qu’il aura tout de même à faire. Et ...un lanceur.

P.-S.

Patricia Roumégoux CPAIEN Centre Landes

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0