CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Amphi CLASSEDU > Conceptions de l’apprentissage > Des compétences en éducation initiale : un leurre !

Des compétences en éducation initiale : un leurre !

vendredi 7 octobre 2011, par classedu

Leurre, système de contre-mesure utilisé comme autodéfense dans le domaine militaire. Leurre, dispositif destiné à tromper les animaux lors de la chasse. Un leurre est un objet imitant une proie. Leurre, dispositif destiné à tromper les poissons lors de la pêche. Un leurre est un objet imitant une proie. Leurre, dispositif tracté simulant la fuite d’un gibier (lièvre) utilisé lors des courses de lévriers sur cynodromes ou racing et poursuite à vue sur leurre ou coursing.

- Compétences : Meirieu s’explique à nouveau (extrait du Café Pédagogique) :
- Accusé de "trahison" pour avoir pris quelque distance avec l’approche par compétences pratiquée dans l’éducation nationale, Philippe Meirieu s’en explique sur son site dans un dialogue avec Luc Cédelle. "Je me suis toujours méfié de la totémisation des compétences et, a fortiori, de leur hégémonie, pour plusieurs raisons fondamentales", explique-t-il. "D’abord, parce que le pilotage de l’enseignement ou de la formation par les référentiels de compétences me paraît porter en lui la dérive de l’atomisation des savoirs en une multitude de « comportements observables ». Dès lors, en effet, que l’on veut absolument vérifier l’acquisition des compétences de manière « parfaitement objective », on est amené à découper cette acquisition en unités sur lesquelles aucune hésitation ne sera possible et à propos desquelles on pourra dire sans hésitation « acquis » ou « non acquis »... Disparues les situations d’apprentissage ! Disparue la mobilisation autour d’un projet. Disparu le « tâtonnement expérimental » cher à Célestin Freinet. Disparu le travail réflexif et la pensée qui prend le temps d’explorer le monde. Telle est la dérive béhavioriste – comportementaliste – de l’utilisation des compétences que je vois émerger un peu partout".
- Pour lui c’est une conception dégradée de l’éducation qui est à l’oeuvre. "C’est une dérive qui se prête, évidemment, fort bien à une utilisation « économiste » de la formation initiale et continue : ne plus former chez les personnes que ce qui sera immédiatement utilisable, négociable, mesurable et rétribuable. Mais c’est aussi une dérive qui cadre parfaitement avec le modèle actuel de l’individualisation : le caddy de supermarché. Voilà, en effet, la forme parfaite de l’individualisation contemporaine en matière d’éducation et de formation : chacun choisit « ce qu’il veut », c’est-à-dire ce qu’il peut « se payer », dans une offre dont la quantité est censée garantir la qualité. Et chacun « est reconnu dans sa différence » : aucun caddy ne correspond à un autre ! C’est là ce qu’on nous propose aujourd’hui sous le nom d’ « individualisation » !"

- + de développements prochainement

- Affaire à suivre

Voir en ligne : Articles complémentaires sur le site de P Meirieu

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0