CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

Théories de l’action

samedi 15 décembre 2007, par classedu

- La conceptualisation dans l’action. On cherche à identifier une organisation de l’action permettant d’articuler invariance et adaptation aux situations. Cette théorie est liée au développement de l’ergonomie cognitive. Elle est assez peu sensible à une critique radicale du cognitivisme telle qu’elle se développe aujourd’hui. Assez fortement inspirée de la psychologie soviétique, notamment Léontiev, Ochanine, Rubinstein, qui a été une des premières à théoriser la notion d’activité.
- L’Action située et cours d’action. Courant qui s’est trouvé au confluent de l’évolution de deux cadres théoriques : d’une part, l’ergonomie (Wisner), avec le souci de sortir d’un certain réductionnisme expérimental et du paradigme tâche prescrite - travail réel. D’autre part, les théories nord américaines de l’action et de la cognition situées, en réaction contre le cognitivisme en psychologie. On y développe une analyse intrinsèque et située de l’activité.
- La clinique de l’activité. Elle cherche à mettre en évidence le poids du social dans le développement personnel. Elle s’inspire de Vygotski, moins de sa théorie de la conceptualisation que de sa théorie de la médiation (rôle central dans le développement d’autrui, du langage, de la culture, de l’école). Elle s’inspire également de Bakhtine, cherchant à transposer dans l’analyse de l’activité professionnelle des concepts issus de l’analyse littéraire (catachrèses, genre et style).

P.-S.

ClassEdu, 2007

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0