CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

A partir des travaux de Britt-Mary Barth

Les neuf commandements de la préparation de séquence

jeudi 17 juillet 2008, par classedu

- 1. Les consignes : structurer la tâche et motiver l’élève en montrant qu’il y a un problème à résoudre et en donnant les règles.
- 2. Le droit à l’erreur : nécessité pour l’élève de savoir qu’il a droit à l’erreur. Qui ne se trompe pas ?
- 3. Perception intuitive : temps de réflexion personnelle de l’élève, à partir de son cadre de référence personnel de voir et d’entendre ce qui lui est accessible dans un premier temps. Ce moment permet à l’enseignant de s’informer sur ce que les élèves savent déjà (évaluation diagnostique) et à l’élève de se mettre en "disponibilité intellectuelle".
- 4. Les exemples : c’est un moyen de guidage. Le ? exemples doivent être variés et nombreux. Le fait de les noter au tableau, visibles par tous, permet de diminuer l’effort de mémorisation et permet aux élèves de mieux se concentrer sur le sujet.
- 5. Le climat affectif : il joue un rôle positif ou négatif pendant l’apprentissage. Si l’on n’encourage pas dans un premier temps une recherche libre, où chaque élève peut s’exprimer librement et où le maître consigne toutes les propositions, sans juge¬ment, l’enfant va se méfier et uniquement chercher "la" bonne réponse.
- 6. Le facteur temps : une fois la question posée ou la consigne donnée, il faut laisser le temps à l’enfant d’y répondre.
- 7. Le rythme : il faut veiller à respecter le rythme de chaque élève en modulant les groupes et /ou le questionnement.
- 8. Dosage de la directivité : il dépend du niveau de l’élève au départ et de l’objectif visé. Les exigences du maître dépendent du type et de la nouveauté de la situation proposée.
- 9. Évaluation : elle doit mesurer réellement le niveau d’acquisition de chaque élève. Il y a parfois incohérence entre l’objectif visé, la stratégie d’enseignement et l’évaluation.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0