CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

MAURICE DEBESSE

L’éducation créatrice

dimanche 6 juillet 2008, par classedu

- Eduquer, c’est élever. Elever l’enfant jusqu’à l’état d’homme. Ce leitmotiv de toute pédagogie a été également le nôtre. Mais quelle est la valeur et la portée de cet effort ? En apparence, il s’agit d’une simple éducation d’accompagnement, limitée au souci de fournir à l’élève les meilleurs conditions de développement et d’exercer le plus possible les activités que la croissance lui permet. En réalité, nous pouvons parler aussi dans une certaine mesure, d’une éducation créatrice.
- Tout au long du développement, nous avons vu le rôle de la maturation, puissance d’actualisation qui tend à la répétition du type humain, lui du milieu, puissance modelante qui s’emploie à l’intégration sociale de l’élève. Mais nous avons vu aussi intervenir très tôt un facteur personnel, puissance créatrice qui donne peu à peu à la conduite de l’enfant son allure propre et partiellement imprévisible. De l’individualité vagissante du nouveau-né à la personnalité conquérante de la jeunesse en passant par les rôles que le bambin chèvre-pied se plaît à jouer, par la socialité grégaire de l’écolier et les personnages de la puberté, l’enfant s’élève selon un mouvement complexe d’invention de soi que l’éducation peut et doit stimuler de tout son pouvoir. C’est pourquoi l’éducation ne saurait se ramener ni à une didactique, c’est-à-dire à la transmission d’un savoir puis d’une culture, ni à une hygiène physique et mentale, si parfaite qu’elle soit.
- On voit dans quel sens il convient de prendre le mot d’éducation créatrice. Il n’est pas question de faire surgir un être inventé de toutes pièces. Je pense seulement que, appuyé sur son patrimoine héréditaire et sur les multiples acquisitions que le milieu lui impose, l’élève est capable, s’il est soutenu dans son propre élan, d’ajouter quelque chose de neuf au type humain habituel. L’éducation ne crée pas l’homme, elle l’aide à se créer.

P.-S.

Les étapes de l’éducation, op. cit., p. 157-158. de MAURICE DEBESSE

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0