CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

D’après le Guide du Débutant, édité par l’I.A. du Val de Marne

Relations avec les parents

mardi 19 décembre 2006, par classedu

- De bonnes relations entre enseignants et parents sont un moyen d’améliorer la réussite scolaire.

- Outre les rencontres individuelles et les relations continues, les réunions sont habituellement les suivantes : Réunions collectives, Réunion de rentrée, les conseils d’école. Nous avons aussi les sorties exceptionnelles (classes transplantées) et les festivités (tout au long de l’année).

- Le conseil d’école : Il se réunit au moins une fois par trimestre avec les parents d’élèves élus, les enseignants et des représentants de la municipalité.

- Les informations classe/familles circulent à partir du carnet de liaison pour une communication réciproque d’informations. Lors des entrées et sorties des élèves (à la grille en élémentaire ; dans la classe en maternelle). Lors d’éventuelles rencontres trimestrielles mises en place par le groupe scolaire.

- La remise des évaluations et du livret de compétences peut être l’occasion d’un dialogue qui permet de faire le point afin d’aider efficacement chaque élève dans son projet scolaire.

- La réunion d’informations sur les évaluations « CE2 » présente le déroulement de la passation et sur les résultats de l’élève, avec l’interprétation des résultats et (si nécessaire) explicitation de la mise en place d’une remédiation.

- Les rencontres occasionnelles s’effectuent à la demande de l’enseignant ou des parents (hors du temps scolaire).

• À prendre en compte :

- Les parents se sentent concernés par la réussite scolaire de leurs enfants.
- Les parents ne veulent pas que l’école se mêle de leur vie personnelle et familiale.
- Les parents ont des compétences et sont responsables de l’éducation de leurs enfants.

- Les parents font confiance aux enseignants et fondent de l’espoir en l’école.
- Les parents ignorent souvent les attentes des enseignants.
- Les parents des élèves en difficulté sont très différents les uns des autres.
- Les parents sont tels qu’ils sont et non pas tels que l’école voudrait qu’ils soient.

• Ne pas oublier :
- L’information aux deux parents en cas de séparation.
- La confidentialité nécessaire pour permettre la confiance (échanges oraux et écrits).
- Les rencontres avec les parents aussi lorsque tout va bien (ne pas attendre une difficulté ou un conflit).
- La plus grande attention nécessaire aux cahiers et annotations.
- Un entretien individuel se prépare (constat / objectif / stratégie / décision / contrat). Ce n’est ni le procès de l’élève ni celui des parents. Attention aux conseils ou contrats inapplicables.

- RÉUNION DE RENTRÉE AVEC LES PARENTS

Elle est pratiquée dans toutes les classes. Elle se tient en général un samedi matin dans les trois ou quatre premières semaines de l’année scolaire.

L’INVITATION Les parents sont invités à rencontrer l’enseignant (les enseignants) responsable(s) de la classe de leur enfant. L’information est le plus souvent transmise par le "cahier de correspondance". Prévenez au minimum une semaine avant la date prévue. Bien entendu, vérifiez que l’information est parvenue aux destinataires

PRÉPARATION Prenez des informations sur les projets de l’école et l’organisation des apprentissages dans le cycle où vous enseignez. Renseignez-vous sur le fonctionnement de la coopérative scolaire (dans le cadre légal !). Écrivez au tableau l’ordre du jour de la réunion et l’emploi du temps de la classe. Pensez au fléchage qui permet de rejoindre le lieu de la réunion sans hésitation. Prévoyez des sièges supplémentaires.

ACCUEIL Il est souhaitable d’accueillir les parents à la porte de la salle au fur et à mesure de leur arrivée : présentez-vous brièvement et invitez-les à s’asseoir.

PRÉSENTATIONS Lorsque tout le monde est installé, invitez chacun à dire le nom de l’enfant dont il est le parent, de manière à pouvoir prendre contact ultérieurement avec ceux qui n’ont pu se déplacer. Présentez-vous. Évitez d’annoncer que vous êtes débutant. Si la question est posée, vous pouvez dire que c’est la première fois que vous avez une classe, pour l’année, depuis votre sortie de l’IUFM, mais que vous avez déjà une expérience professionnelle derrière vous, ce qui est vrai (remplacements, stages...). Présentez les autres adultes. Précisez d’abord que les cas personnels seront abordés individuellement plus tard, et abordez le premier point de l’ordre du jour.

- À titre indicatif :
- Fonctionnement général de la classe (et éventuellement de l’école, à moins que ceci ait été fait par le directeur). Rappelez quelques éléments du règlement intérieur, objets personnels à l’école (les doudous de la maternelle), coopérative scolaire, horaires, cantine, étude, garderies…
- Présentation générale de la classe (effectif, répartition garçons-filles, moyenne d’âge).
- Le programme. N’entrez pas dans les détails, mais pour chaque domaine ou discipline citez un ou deux points forts qui caractérisent cette année scolaire.
- Commentez l’emploi du temps. Faites bien remarquer notamment les jours où sont prévues les activités physiques en demandant aux familles d’équiper leur enfant en conséquence. Mentionnez s’il y a lieu la piscine et les autres activités spéciales qui de toute façon demanderont une information particulière (réunion, courrier)…
- Donnez des précisions sur des organisations spécifiques : langue étrangère, salle informatique, BCD (à quels moments, quels adultes encadrent ?)
- Vous pouvez décrire rapidement le déroulement d’une journée.
- Parlez du cahier de liaison (correspondance) qui contient les informations échangées entre les familles et l’école. Soulignez l’importance de la "signature" qui indique que l’information a bien été reçue. Insistez sur la nécessité de le contrôler chaque jour. Présentez les manuels et les livres que les enfants utiliseront (actuellement ou plus tard), et les autres matériels : ordinateurs, livres de la BCD... Même chose pour les cahiers. Pensez au cas particulier du cahier de vie en maternelle.
- Donnez des indications sur la façon dont les résultats scolaires seront communiqués aux familles : rythme de signature des cahiers, fréquence des carnets de notes, livrets de compétence, ou autres outils ou documents en cours dans l’école. Montrez l’évaluation comme un suivi des progrès de l’enfant en liaison avec les activités de classe, tant en maternelle qu’en élémentaire.
- Donnez des précisions que vous jugez utile sur le matériel individuel et sur le rôle des parents : vérifier régulièrement cartable et outils, remplacer ce qui est usé ou perdu.
- Le travail à la maison en élémentaire Annoncez que les enfants auront des leçons à apprendre, mais qu’il n’y aura pas de devoirs obligatoires (ils sont interdits depuis longtemps).
- Donnez quelques éléments qui permettront aux familles de comprendre comment vous concevez l’aide qu’ils peuvent apporter à leur enfant à cette occasion.
- D’une manière ou d’une autre, il est nécessaire que les parents puissent montrer à leur enfant l’intérêt qu’ils portent à son travail. Le moment d’apprentissage des leçons, à condition qu’il ne se transforme pas en obligation fastidieuse, est une occasion privilégiée de manifester cet intérêt, en se rappelant que l’enfant a peut-être déjà fait son travail à l’étude.
- Précisez que s’ils constatent des difficultés, le mieux est de vous rencontrer pour en parler. Donner des travaux supplémentaires pourrait aller à l’encontre du but recherché.

- Questions diverses
- Sollicitez d’éventuelles questions générales. Répondez brièvement (attention à la durée de la réunion).
- Cas individuels : Vous pouvez, après la réunion générale, vous entretenir rapidement en particulier avec les familles qui souhaitent vous parler. Au besoin, proposez-leur de les rencontrer plus tard en leur indiquant comment prendre rendez-vous.

P.-S.

ClassEdu.com, 2006

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0