CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

Meirieu : Lettre à un jeune professeur.

mardi 2 janvier 2007, par classedu

Vous avez le désir de transmettre et la passion d’enseigner. Vous voulez apprendre à lire et dessiner aux enfants, enseigner l’histoire, les mathématiques, l’éducation physique ou l’électronique à des adolescents. C’est pour cela que vous êtes devenu professeur... ou que vous allez le devenir.

Philippe Meirieu Lettre à un jeune professeur. Pourquoi enseigner aujourd’hui Paris : ESF, 2005.

Vous avez le désir de transmettre et la passion d’enseigner. Vous voulez apprendre à lire et dessiner aux enfants, enseigner l’histoire, les mathématiques, l’éducation physique ou l’électronique à des adolescents. C’est pour cela que vous êtes devenu professeur... ou que vous allez le devenir.

Pas pour vous épuiser à faire de la discipline. Pas pour crouler sous des réformes ministérielles contradictoires et des instructions officielles ésotériques. Ni pour tenter désespérément de colmater les brèches d’une société tout entière vouée au divertissement et à l’individualisme.

Ainsi, vous vous demandez parfois si vous ne vous êtes pas trompé de métier. Ou si l’on ne vous a pas trompé sur le métier !

Je voudrais vous convaincre qu’il n’en est rien. Qu’il n’y a pas de contradiction entre votre projet personnel et les exigences de l’Ecole de la République. Je voudrais vous montrer que vous pouvez être totalement investi dans la transmission des savoirs et assumer, en même temps, la dimension politique de votre travail. Car c’est au cœur même de l’acte d’enseigner que se joue l’éducation du citoyen et que se construit une société démocratique...

Pour les jeunes professeurs et pour les autres aussi... pour tous ceux qui sont concernés par l’avenir de notre Ecole, j’ai voulu n’éluder aucune question et me situer là où, aujourd’hui, les tensions sont les plus vives.

Philippe Meirieu, auteur de nombreux ouvrages de pédagogie, a enseigné à tous les échelons de l’institution scolaire. Depuis plusieurs années, il se consacre à la formation des maîtres.

Marie-Christine Le Dû, journaliste, est spécialiste des questions d’éducation à la rédaction de France Inter.

Table des matières Introduction : la dimension cachée

1. Entre l’amour des élèves et celui des savoirs, nous n’avons pas à choisir

2. Nous enseignons pour faire vivre à d’autres la joie de nos propres découvertes

3. Notre projet de transmettre ne fait pas bon ménage avec les pressions sociales sur l’Ecole

4. Nous voulons bien être efficaces, mais pas dans n’importe quelles conditions

5. Au coeur de notre métier : l’exigence

6. Une préoccupation dont nous n’avons pas à rougir : la discipline en classe

7. Quel que soit notre statut, quelles que soient nos disciplines d’enseignement, nous sommes tous des "professeurs d’Ecole"

L’Ecole comme institution de la rencontre et de l’altérité L’Ecole comme institution de la recherche de la vérité L’Ecole comme institution d’une société démocratique Conclusion : Utopiques par vocation...

Entretiens avec de jeunes professeurs, par Marie-Christine Le Dû

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0