CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner le français, la langue, la grammaire > Dictionnaire numérique définitionnel de notions scientifiques

Dictionnaire numérique définitionnel de notions scientifiques

samedi 20 décembre 2008, par classedu

Ce dictionnaire numérique de définitions scientifiques avec l’aide d’une mise en mot appelant des compétences en maîtrise de la langue permet en CM2 d’accroître le champ lexical des élèves ainsi que des échanges entre élèves d’école élémentaire et de collège. Cette démarche fut expérimentée sur la circonscription de Bobigny en 2007-2008. Voir le lien ci-dessous, ainsi que quelques éléments descriptifs de la démarche.

- Au cycle 3 (comme en 6ème), il s’agit de définir des concepts scientifiques (mathématiques, svt, physique, géographie...), au moyen d’écrits intermédiaires pour passer de définitions provisoires à des définitions savantes. Ce dictionnaire présente les définitions construites par les différentes classes du cycle 3 de l ’école primaire et du collège. Ces définitions successives font l’objet d’un affichage sur le site internet de la circonscription à la manière de l’encyclopédie numérique Wikipédia ; elles peuvent être discutées par échanges d’email entre élèves des écoles, entre élèves des écoles et du collège.

- Cette action peut s’intégrer à toutes les activités de classe, et selon les projets d’apprentissage de l’enseignant. Cela débouche sur un travail sur les champs lexicaux : la polysémie, la synonymie... Cette démarche permet d’accroître une connaissance sur la langue et en particulier sur le vocabulaire.
- C’est un outil d’apprentissage : chacun peut s’en saisir en fonction de son propre projet d’enseignement dans sa classe, dans l’école.

- Objectifs « cadre » :

- Pour les élèves, en termes d’apprentissage, cette action renvoie à :
- un travail de rédaction de définitions mathématiques/scientifiques en lien avec les objectifs de maîtrise de la langue,
- un travail sur les écrits intermédiaires (brouillons d’élèves),
- un travail progressif d’élaboration des définitions de concepts : des définitions provisoires aux définitions canoniques,
- une manipulation de l’outil internet pour obtenir des ressources définitionnelles,
- un moyen de valider des compétences B2I (école et collège).

- Pour les enseignants, cet outil commun d’apprentissage est un outil réflexif car nous sommes dans un échange de travaux d’élèves. Nous pouvons mieux évaluer les représentations des élèves et les paliers par lesquels ils passent dans leur construction des concepts. Par ricochet, cet outil permet aux enseignants de comprendre les processus d’appropriation des connaissances des élèves.

- La compétence visée est d’étendre le champ lexical, de savoir reconnaître qu’un mot peut être polysémique ; et que le sens d’un mot est corrélé à l’énoncé. La polysémie est travaillée dans des champs disciplinaires différents (plus au moins systématiquement au fil des définitions convoquées par les apprentissages). Il s’agit d’aider les élèves à comprendre qu’un mot a un sens différent selon le champ disciplinaire dans lequel il est utilisé (par exemple : point, côté, droit…).

- Le site du Dictionnaire Numérique de Mathématiques et Sciences peut être visité afin d’y observer le fonctionnement et les premiers travaux effectués à titre d’expérimentation. Afin de mutualiser les expériences et enrichir les démarches, un « espace enseignant » est prévu pour mettre en ligne les préparations et les commentaires des enseignants qui participent à l’action :

- http://ww3.ac-creteil.fr/ID/93/bobigny/file/dicomath/index.htm

P.-S.

ClassEdu.com, 2008/édité par eduactive.info

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0