CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner le français, la langue, la grammaire > La « fête du langage » : un parcours langagier en école maternelle

La « fête du langage » : un parcours langagier en école maternelle

dimanche 17 janvier 2010, par classedu

- Le principe général est de permettre aux élèves de se confronter à des objectifs langagiers porté par un support ou une activité donnée. Les élèves sont invités à tourner d’un atelier langagier un autre afin de multiplier leurs apprentissages langagiers. Ils doivent changer d’atelier toutes les 7 minutes à raison de trois ou quatre ateliers pour une tranche de « fête du langage » d’une trentaine de minutes. Ce parcours langagier pose deux formes langagières essentielles : le langage d’évocation et le langage de situation. Il conviendra de recueillir les instruments pour faire verbaliser les élèves selon des objectifs langagiers précis (albums photographiques, images, albums, objets divers pour un jeu de Kim, coin maisonnette, aliments fictifs, etc.). On peut aussi de utiliser des photographies prises lors des séances d’éducation physique et sportives en maternelle.
- Les objectifs langagiers sont essentiels à la démarche et définis dans chacun des ateliers. Ils sont en relation soit avec un langage en situation (décrire des objets), soit avec un langage en évocation (décrire ce à quoi ont servi les objets ou peuvent servir les objets, projection dans l’avenir ou retour sur le passé autour de l’évocation de l’objet). Outre ces objectifs, la richesse des matériaux proposés comme artefact pour faire verbaliser les enfants est capitale.
- Déroulement de l’activité : Le temps imparti est de 30 minutes le matin ou 30 minutes le soir dans le cadre du soutien personnalisé ou bien pendant les temps de classe du matin ou de l’après-midi, plus particulièrement en début de demi-journée. Cette activité s’effectue en parallèle avec les activités langagières autour des albums et les ateliers du jour.
- La planification : La planification de ces ateliers exige une recherche et une réflexion approfondies sur les objectifs langagiers et les supports ou objets proposés dans chacun des ateliers du parcours langagier. L’apprentissage langagier passe par la connaissance des enseignants sur les compétences du moment manifesté par les élèves lors de procédure de construction de langage. Cela passe par la connaissance de leurs zones de proche de développement et exige de la part de l’enseignant une écoute attentive pour évaluer les besoins des élèves ainsi que leurs acquis afin de mieux considérer l’aide à leur apporter. Ce travail peut se faire par écrit avec des bilans personnalisés sur chaque élève, de jour en jour ou bien de semaine en semaine.
- Exemplification : Pour l’exemple, nous prenons quelques objectifs langagiers lexicaux ou syntaxiques pouvant constituer un objectif dans un stand sur « les sacs ».
- Vocabulaire : les noms de divers sacs (cabas, sac à main, sac à dos, panier…), les noms de différentes matières (cuir, laine, paille, plastique…)
- Adjectifs permettant de préciser les couleurs (jaune, bleu, mauve…)
- Verbes : emporter, poser, prendre…
- Syntaxe : marqueurs d’espace (sur, dans, sous, derrière…) ; adjectifs possessifs, conjugaison au présent, au futur (aller+ infinitif).

- Pour conclure, sachant que le langage est au centre de ce que tout enfant vit, voit, ressent, il est fondamentalement la clef des apprentissages futurs. Le langage est une découverte et lui permet de découvrir le monde. Il se saisit des mots offerts par son entourage qu’il intègre peu à peu dans des phrases. Il baigne dans un bain langagier qui influencera ses capacités à verbaliser. Les phrases iront en se complexifiant tout au long de son apprentissage langagier. En même temps que sa pensée s’épanouira et se structura.

- Source documentaire :

-  Développer structurer le langage en maternelle, Anne Popet et Françoise Picot, éditions Retz
-  Le langage à l’école maternelle, documents d’accompagnement des programmes, ministère d’éducation nationale.
-  Mémoire de doctorat de Philippe Clauzard : « La médiation grammaticale en école élémentaire », éléments de compréhension de l’activité enseignante. Paris, CNAM, 2008

P.-S.

Tous droits réservés à ClassEdu.com & Philippe Clauzard, 2010

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0