CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques
Accueil du site > Enseigner les mathématiques, les sciences > Le cahier d’expériences scientifiques

Le cahier d’expériences scientifiques

dimanche 3 juin 2007, par classedu

La rénovation de l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école primaire est engagée depuis 1996. Les écoles poursuivent actuellement la mise en oeuvre des programmes 2002 qui ont intégré les principes du plan de rénovation de l’enseignement des sciences et de la technologie à l’école et en particulier la démarche d’investigation expérimentale. Des progrès très importants ont ainsi été accomplis par les enseignants, soutenus par les nombreuses actions menées tant sur le plan national que dans les académies, les départements et les circonscriptions du premier degré.

- La circulaire de la rentrée scolaire 2005-2006 ( circulaire n°2005-067 du 15 avril 2005 - BO n°18 du 05 mai 2005) confirme l’importance qui doit être consacrée à la rénovation de cet enseignement qu’elle place en seconde priorité, après la maîtrise de la langue.

- Les enseignants mettent de manière générale les élèves en situation d’activités expérimentales ; dans plus de quatre classes sur dix, les élèves tiennent un carnet d’expériences et d’observations.

- Guide pour le Cahier d’expériences :

- Ce QU’IL EST : c’est un grand classeur pour toute la scolarité élémentaire (cycles II et III)complété par un protège documents permettant d’organiser toutes lespages d’un même module avant son classement.

- CE QU’IL CONTIENT :
- Une page de garde générale ;
- Une note d’information pour les parents ;
- 10 conseils à l’élève pour bien présenter son travail ;
- Un référentiel sur la démarche expérimentale en sciences ;
- Les programmes pour chaque cycle ;
- Un lexique pour garder en mémoire quelques définitions essentielles ;
- 5 parties correspondant à la terminologie cycle III qui contient et développe celle du cycle II ;
- Un sommaire pour chacune des 5 parties ;

- COMMENT L’UTILISER :
- Dans chaque partie, les travaux personnels de l’élève sont sur papier jaune et ne sont pas corrigés. C’est une partie personnelle dans laquelle jepeux me tromper, chercher…Les autres écrits sont sur papier blanc et sont corrigés. C’est un travail desynthèse collective des travaux personnels.On recherche au maximum une présentation standardisée des écritsdécoulant d’habitudes de travail communes aux différentes classes ( voirles conseils aux élèves). Cet apprentissage de l’écrit scientifique visel’autonomie de l’élève et il se fait bien sûr très progressivement.

- Exemples :


Page 2 Nom :Prénom :CYCLEII CYCLEIII SCIENCES ET TECHNOLOGIE


Page 3
- NOTE AUX PARENTS
- La scolarité de votre enfant vous tient à coeur et vous souhaitez l’aider àacquérir toutes les compétences du bon élève. Parmi celles-ci, le soin et laconservation des outils de l’écolier est d’une importance capitale et nousdevons ensemble enseignants et parents apprendre à nos élèves et enfants àbien gérer leur matériel.
- Le classeur de sciences de votre enfant que vous tenez entre vos mains est unoutil qu’il va devoir garder jusqu’à la fin de sa scolarité primaire au cours descycles II et III ... soit pendant 5 à 6 ans ! Son fonctionnement a été conçu parles enseignants du secteur scolaire en tenant compte des nouvellesdispositions en matière de pédagogie des sciences à l’école.
- Cet enseignementcomprend des activités de recherche, de documentation, de synthèse desconnaissances, des exercices d’application, ...Ces différentes activités sontcomplémentaires mais l’une d’elle a un rôle particulier : c’est la recherchependant laquelle les élèves écrivent eux-mêmes ce qu’ils font (expérience,compte-rendu, dessin, schéma,...). Ce travail est réalisé sur des feuilles jaunesqui volontairement ne sont pas corrigées par l’enseignant afin de garantirl’authenticité de la pensée scientifique et faire comprendre à l’enfant le rôleessentiel de l’écrit, du tatonnement expérimental et de l’erreur.
- Cette phase est capitale et d’elle découle tout le reste du travail qui se fait sur des feuilles blanches avec correction.D’autre part, un protège document est annexé au classeur de sciences. Il sert à rassembler les écrits d’un même sujet d’étude et à les organiser avant de lesclasser. Ponctuellement, vous pourrez consulter le classeur de votre enfant mais celui-ci restera la plupart du temps à l’école.N’hésitez pas à nous interroger pour toute information complémentaire etaidez votre enfant à conserver en bon état son classeur pendant toute sascolarité ... et au delà.

LES ENSEIGNANTS

Pris connaissance le .......................................................................................... Signature des parents


Page 4
- 10 CONSEILS POUR BIENPRESENTER SON TRAVAIL·

- Les brouillons sont sur papier jaune.
- Les autres écrits sont surpapier blanc.
- Chaque travail est daté (dans la marge).
- Chaque travail a un titre : expérience, observation, pointméthode, recherche documentaire, ...
- On utilise toujours les mêmes sous-titres de paragraphes : ce que nous cherchons, ce que nous faisons, ... on utilise toujoursle même signe de reconnaissance (couleur par exemple).
- Les traits sont toujours tirés à la règle y compris pour lesschémas.
- L’écriture et les dessins sont soignés.
- L’utilisation de la couleur dans les dessins ou schémas estprécise.
- Chaque travail doit être soigneusement relu avant correction.
- Chaque document utilisé est référencé ( titre, auteur, éditeur,cote, ...).
- Le classeur est toujours très ordonné.
- Chaque page estnumérotée et rangée à sa place.Je m’engage à respecter au mieux ces consignes, à toujours chercherà améliorer mon travail et à prendre le plus grand soin de monclasseur.Date et signature :


Page 5 LA DEMARCHEEXPERIMENTALE ENSCIENCESFeuilles jaunes Feuilles blanches(travail personnel) (synthèse)

Problème :
- 1 Ce que je cherche : Ce que nous cherchons :Hypothèses :
- 2 Ce que je pense :Ce que je pense faire :Ce que je propose :Ce que je veux vérifier :Ce que nous pensons :Ce que nous pensons faire :Ce que nous proposons :Ce que nous voulons vérifier :Expérience :
- 3 Ce que je fais :Ce que nous faisons :Résultats de l’expérience :
- 4Ce que j’observe :Ce que je mesure :Ce que nous observons :Ce que nous mesurons :Conclusion :
- 5Ce que je peux dire :Ce que je retiens :Ce que nous pouvons dire :Ce que nous retenons :


Page 6 LE CIEL ET LA TERRE


Page 7 LE CIELET LA TERRE SOMMAIRE Titres Pages


Page 8 LE CORPS HUMAIN ET L’EDUCATION A LA SANTE


Page 9 CORPS HUMAIN ET EDUCATION A LA SANTE SOMMAIRE Titres Pages


Page 10 LA MATIERE ET L’ENERGIE


Page 11 LA MATIERE ETL’ENERGIE SOMMAIRE Titres Pages


Page 12 UNITEET DIVERSITE DU MONDE VIVANT


Page 13 UNITE ET DIVERSITE DU MONDE VIVANTSOMMAIRETitresPages


Page 14 OBJETS ET REALISATIONS TECHNOLOGIQUES


Page 15 OBJETSET REALISATIONS TECHNOLOGIQUES SOMMAIRE Titres Pages


Page 16 LEXIQUE Vocabulaire Définition

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0