CLASS-EDU Site personnel de conseils pédagogiques/didactiques

Aspects pédagogiques pour la visite d’un musée

lundi 6 octobre 2008, par classedu

- Avant la visite :

Quelques étapes importantes précèdent une visite éducative réussie… Il y a d’abord la sélection du lieu, des expositions et des activités. Lorsque les choix sont définis, il faut réserver puis, se préparer. La préparation comprend des étapes pratiques et elle devrait également inclure une introduction pédagogique.

Vous pouvez rechercher sur les sites web des musées les fiches descriptives des activités proposées par le musée, les parcours proposés, une liste des comportements attendus, éventuellement des jeux à l’intention des élèves de 9 à 13 ans les introduisant à ces comportements et des activités de prévisite.

Les fiches descriptives fournissent d’importantes informations sur le déroulement, les consignes à respecter et les compétences visées par chacune des activités éducatives offertes au Musée.

Pensez donc à des activités de prévisites pour sensibiliser et motiver les élèves

- Pendant la visite :

Les élèves seront invités à écouter, à expérimenter, à partager et à apprendre. Cette sollicitation s’appliquera quelle que soit l’activité à laquelle ils seront conviés.

- Rôle de l’enseignant Les responsables de groupe, accompagnateurs et enseignant(e)s, doivent encadrer leur groupe du début jusqu’à la fin de leur visite. Ces adultes doivent accompagner en tout temps les élèves du primaire et assurer la discipline du groupe.

Un des rôles les plus importants de l’enseignant(e) consiste à introduire les élèves au contenu de la visite ainsi qu’aux attitudes et comportements recommandés lors d’une sortie culturelle.

Pendant la visite, les enseignant(e)s seront invité(e)s à jouer un rôle actif. Elles ou ils s’assureront de la participation des élèves, feront des liens avec les apprentissages antérieurs, et vérifieront la compréhension de tous. Enfin, ce sera sans doute une excellente occasion d’observer le groupe dans un contexte d’apprentissage différent et même d’endosser par moments, le rôle de l’apprenant afin d’en tirer quelques constats ou sources d’inspiration.

- Rôle guide-animateur Les guides-animatrices et les guides-animateurs mettent tout en œuvre pour créer une atmosphère propice à l’apprentissage, ceci en considérant l’âge, le niveau scolaire et les caractéristiques propres du groupe qu’ils accompagnent. Ils ont pour mandat d’adapter leur discours et d’amener chacun à regarder, à participer, à interagir et à comprendre.

Ils reçoivent deux types de formation. La première porte sur les techniques de communication et d’animation, sur la maîtrise de la voix et du corps, sur les caractéristiques propres à chaque clientèle ainsi que sur les approches à privilégier selon chacune d’elles et suivant les contenus à communiquer. La seconde formation est spécifique à chaque exposition. Elle touche donc les thèmes à aborder. Les guides-animatrices et les guides-animateurs reçoivent, outre le scénario de l’activité, une importante documentation sur les sujets développés.

Les guides-animatrices et les guides-animateurs sont des personnes au service des personnes. Leur tâche consiste à faciliter l’accès à différents niveaux de compréhension et d’approfondissement d’une thématique.

Trois mots clés résument leur travail : accueillir, écouter et servir.

- Rôle de l’élève Les élèves qui viennent au Musée doivent connaître l’importance d’adopter une attitude adéquate. Le Musée n’est pas l’école et il n’est pas non plus un parc d’attractions. On pourrait plutôt le comparer à un laboratoire culturel : on y expérimente, on y partage, on y découvre et on y apprend. La participation et la curiosité sont des préalables essentiels à la rentabilité pédagogique de la sortie.

Une fois sur place, les élèves devront bien sûr observer les consignes. En imprimant la liste des comportements attendus, conçue à leur intention et disponible sur le site web, à étudier avant la sortie, dasn le cadre d’une leçon d’éducation à la citoyenneté.

Le rôle le plus important des élèves consistera à profiter au maximum de cette expérience culturelle :

en mettant tous ses sens en éveil ; en participant ; en posant des questions.

On peut envisager l’emploi d’un carnet de visite. Un carnet de visite est un document conçu par les services du musée pour permettre un parcours autonome, dans une exposition. Ou bien, un carnet confié par l’enseignant pour noter ce qui a plu, les sentiments éprouvés, les idées qu’on a eues.

- Après la visite :

Un retour sur l’événement permettra d’objectiver, puis de réinvestir les connaissances nouvellement acquises. Pour y parvenir, les activités dites de « post-visite » peuvent s’avérer de précieux outils de consolidation des apprentissages. L’enseignant les conçoit en lien avec les programmes scolaires et les manuels ou supports scolaires dont il dispose. Le carnet de visite est enfin un outil pour permettre aux élèves de s’exprimer sur la visite lors d’un débat "réglé".

- Pour les enseignants : Allez voir toutes les ressources pédagogiques en accès libre sur le site internet du musée ou dans ses boutiques.

P.-S.

Document conçu d’après quelques éléments du Musée de la Civilisation, Quebec. Classedu.Com, 2008

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0